masque restaurant cuisine EPI

5 conseils pour votre reprise HoReCa en toute sécurité

Il y a plus d’un an, votre restaurant bourdonnait d’énergie, les tables étaient bondées et les embrassades allaient bon train ! Et vous étiez déjà à cheval sur la salubrité des aliments. On vous avait dit deux gros mois avant de prolonger une fermeture difficile sous bien des aspects. 

Aujourd’hui, les restaurateurs belges et français peuvent rouvrir mais sont contraints de s’adapter aux pratiques de distanciation sociale nécessaires et autres mesures spécifiques comme le port du masque FFP2 ou de visières de protection anti-buée.

Masque alimentaire ou visière ? 

Alors que dans un environnement de cuisine fermée traditionnelle, vous êtes éloigné des invités et que le COVID-19 n’est pas connu pour être transmissible par la nourriture, le port du masque qu’il soit alimentaire, chirurgical, à usage unique, FFP2  ou d’autres visières anti buée peut vous protéger, vous et vos collègues. Que choisir, le masque ou la visière ?

Tout cela est important car les entreprises commencent à rouvrir, d’autres ferment à nouveau à mesure que le virus se propage parmi le personnel.

Oui, les masques sont ennuyeux et inconfortables ! Oui, ils sont la nouvelle réalité pour le moment. 

Bien qu’un masque facial puisse être recommandé ou requis, certains cuisiniers, par exemple, préfèrent les visières anti-buée de protection car ils peuvent être aussi efficaces que les masques alimentaires et permettent de goûter sans avoir besoin de retirer ou d’abaisser le masque.

Limiter la manipulation des aliments

L’hygiène personnelle est impérative pour se protéger contre le coronavirus, mais vous pouvez aller plus loin en limitant le nombre de personnes qui manipulent les aliments et les emballages alimentaires dans votre restaurant, même avec un masque alimentaire jetable ou une visière anti-buée. Une idée est de manipuler séparément les aliments crus et cuits.

C’est peut-être aussi le moment de revoir ce qui a été appris lorsque votre personnel a obtenu son diplôme, qui comprenait l’hygiène personnelle, l’hygiène, la salubrité des aliments, les allergènes et la température des aliments.

Porter des gants pour manipuler les pizzas chaudes, garder leurs couteaux dans une solution désinfectante lorsqu’ils ne sont pas utilisés, garder les torchons hors des épaules, garder une visière quand ils cuisinent ou mettre un masque FFP2 pour sortir de la cuisine. 

Un test Covid en cas de symptômes

La salubrité des aliments commence avec les personnes qui préparent et servent les repas. Vous devez montrer l’exemple si vous voulez que vos employés prennent la pandémie de COVID-19 au sérieux. Si l’un de vos employés, même s’il porte un masque FFP2 ou une visière de protection présente des symptômes du rhume, même légers, renvoyez-le à la maison et invitez le à se soumettre à un test Covid.

Les personnes présentant des symptômes pseudo-grippaux qui n’ont pas encore fait de test Covid devraient rester à la maison pendant au moins 72 heures après la fin de leur fièvre et pendant au moins 7 jours depuis le début de leurs symptômes.

Vous devez également vous assurer que vos employés savent où accéder aux informations sur les tests COVID-19 et les programmes d’aide financière du gouvernement.

Nettoyez… encore et encore

Oubliez simplement d’encourager le lavage des mains supplémentaire. Il est temps de rendre obligatoire le lavage des mains avec du savon et de l’eau pendant au moins 20 secondes :

  • Lorsque le personnel arrive à votre restaurant
  • Entre chaque commande qu’ils préparent
  • Après avoir touché des surfaces partagées ou manipulé de l’argent
  • Après un repas ou une pause fumée
  • Après une pause pipi
  • Après avoir nettoyé le restaurant

Assurez-vous que du désinfectant pour les mains contenant au moins 60% d’alcool est disponible à l’entrée et à la sortie de votre établissement. 

Avant, pendant et après le service, essuyez les comptoirs et nettoyez les ustensiles de cuisine, la vaisselle, les ustensiles et les poignées de porte.

L’agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) a publié un article sur les pratiques à adopter à la reprise de votre activité alimentaire. Elle vous conseille de le faire consulter par votre personnel. Informez votre personnel que s’ils reçoivent des pourboires en espèces, ils doivent se laver ou se désinfecter les mains immédiatement après. 

L’importance du SEO pour chaque entreprise

Quid des livreurs et fournisseurs ?

Les restaurateurs peuvent prendre plusieurs mesures pour protéger leurs chauffeurs-livreurs de l’exposition au coronavirus, en commençant par décrire les instructions de livraison, tel que le port d’un masque alimentaire à usage unique ou d’une visière anti-buée, au moment où un client passe sa commande en ligne ou par téléphone.

De nombreux restaurants ont commencé à faire des dépose sans contact pour se conformer à la distanciation sociale.

Assurez-vous de mettre en évidence les offres de commande en ligne et les nouvelles pratiques de livraison sur votre site Web et réseaux sociaux. Assurez-vous que le personnel qui prend les commandes connaît toutes les instructions et les communique aux clients. Optez pour les paiements sans contact via votre site Web ou avec un terminal contactless.

Utilisez la même méthode de dépôt avec les fournisseurs. Limitez le nombre de personnes manipulant ces articles. Demandez également à vos fournisseurs quelles précautions ils mettent en place pour ralentir la propagation du COVID-19 afin que vous puissiez communiquer ces informations à votre personnel et à vos clients.

Top des bonnes raisons de choisir des goodies

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.