Comment optimiser la gestion RH dans une collectivité locale 

Vous travaillez dans une collectivité territoriale et vous êtes actuellement à la recherche de solutions pour améliorer la gestion des ressources humaines de vos agents. En effet, vous avez remarquez qu’il y avait une certaine désorganisation depuis quelques mois. Aujourd’hui, de nombreuses collectivités cherchent des réponses sur la manière d’optimiser leurs processus. Les initiatives de recrutement et d’orientation locales font partie de la stratégie visant à renforcer l’attractivité des territoires. Elles forment un catalyseur pour la croissance et l’emploi.

La planification des RH

Certaines structures ont bien compris l’importance de la participation des ressources humaines dans l’élaboration de leur plan stratégique. Malheureusement, la mise en œuvre d’un programme RH qui fonctionne représente un vrai défi. Il n’y a pas de baguette magique qui peut résoudre tous les problèmes complexes de recrutement, de formation ou de gestion quotidienne. Cependant, certaines pratiques semblent fonctionner mieux que d’autres. Le point commun de ces méthodes est qu’elles s’appuient toutes sur la cartographie des processus RH. Il s’agit d’analyser chaque processus dans le détail pour en comprendre tous les tenants et aboutissants.

Par exemple, de nombreuses collectivités semblent négliger l’élément le plus fondamental en matière de recrutement de nouveaux talents : l’efficacité de leur processus de sourcing de candidats. Un recrutement réussi repose sur des candidats bien choisis.

Une autre contrainte qui se pose souvent dans les collectivités est la dissémination géographique des ressources. Les agents ne sont pas tous sur le même site. Du coup, beaucoup de temps est perdu à cause d’un défaut de communication. Parfois, cela peut se compenser par l’organisation d’un suivi assez régulier mais il ne faut pas non plus sombrer dans la réunionite aigüe.

La gestion de l’absentéisme

L’un des problèmes fondamentaux qui se pose aujourd’hui dans les mairies et plus généralement la fonction publique, c’est l’absentéisme. La motivation de certains agents n’est pas toujours très élevée faute d’objectifs clairs et d’une reconnaissance appropriée. Résultat, la routine s’installe et les jours d’arrêt maladie se multiplient. Ces absences posent un vrai problème d’organisation. Le service rendu aux administrés n’est plus très satisfaisant malgré des impôts locaux en augmentation régulière.

Face à cette équation difficile à résoudre, le management doit se mobiliser pour changer la donne. Cela passe par une reprise en main des effectifs. Des processus doivent être mis en place pour mieux cadrer le fonctionnement de chaque service et obtenir un fonctionnement cohérent de la structure.

En réalité, on ne fera ici rien de bien différent que ce qui se fait déjà de façon quasi systématique dans les entreprises. On applique des règles de fonctionnement largement validées qui ont prouvé leur efficacité. Lorsqu’un agent est épanoui dans son poste grâce à des objectifs précis et une meilleure responsabilisation, il n’a plus envie de s’absenter. Au contraire, il devient plus productif et offre un travail de très bonne qualité. Evidemment, cela demande plus de travail au management qui doit encadrer de façon plus individualisée. Mais au final, cet effort est très payant pour l’administration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.