Grossesse et chirurgie plastique

La grossesse et l’allaitement ne sont pas une contre-indication certaine aux interventions de chirurgie plastique et de médecine esthétique.

Une question fréquemment posée par les patientes au cabinet du médecin est : « Et si je n’ai pas encore accouché ? Dans ce cas, puis-je subir une augmentation mammaire, une liposuccion ou, par exemple, une chirurgie plastique abdominale ?”

Augmentation mammaire

La procédure n’affecte pas la grossesse et l’allaitement. La pose de l’implant sous le muscle ne pose pas de problèmes pendant la lactation.

Réduction mammaire

Il est certainement préférable de faire une réduction mammaire après avoir eu un bébé. En raison de l’interférence avec la glande pendant la réduction mammaire, l’allaitement ne peut pas être possible. Discutez donc attentivement de l’opération avec votre chirurgien plasticien et réfléchissez à ce qui sera le plus bénéfique.

Liposuccion

La liposuccion ou lipoaspiration n’affectera pas votre grossesse. Cependant, il convient de rappeler que le corps change pendant la grossesse, donc si vous prévoyez de devenir mère bientôt, il serait plus sage de reporter la procédure, car vous ne pourriez pas profiter de votre nouvelle apparence. Si la liposuccion du ventre est déjà derrière vous, la bonne nouvelle est peut-être que vous récupérerez plus vite après la grossesse. La liposuccion est l’aspiration des tissus adipeux en excès. Les cellules graisseuses de cet endroit ne se régénéreront plus, ce qui peut s’avérer être votre allié pour retrouver plus rapidement leur ancienne apparence.

C’est différent dans le cas de l’abdominoplastie. Il est certainement préférable de la faire après la grossesse, car cela étire la peau et l’effet du traitement n’est plus visible.

Chaque traitement nécessite une réflexion approfondie et une conversation honnête avec un spécialiste.

Peser le pour et le contre vous garantit le succès et la satisfaction de la décision prise.

Les femmes qui sont enceintes après une liposuccion et qui prennent du poids, mais qui le perdent après l’accouchement, retrouvent généralement leur stature initiale après une liposuccion. Ces patientes ont souvent l’impression de ne pas avoir subi de grossesse après une liposuccion.

Idéalement, les femmes devraient recourir à la liposuccion si elles n’ont pas de projet de grossesse (et si elles en ressentent le besoin, bien sûr). Mais peu importe qu’elles envisagent de tomber enceintes à nouveau ou pour la première fois, car la liposuccion ne présente aucun danger pour les femmes.

De plus, les vergetures, la cellulite et le relâchement de la peau au niveau de la poitrine, de l’abdomen, des seins et des cuisses peuvent être une conséquence de la grossesse. Mais ces problèmes cosmétiques ne relèvent pas de la liposuccion.

La liposuccion est une procédure efficace pour remodeler le corps. Mais elle n’est pas destinée à éliminer la cellulite ou les vergetures, à créer une texture de peau améliorée ou à retendre une peau relâchée.

La liposuccion élimine définitivement les cellules graisseuses des zones traitées, et ces cellules ne repousseront pas. Le corps adulte est incapable de produire de nouvelles cellules graisseuses, même si une personne prend un poids modéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.