Les étapes de la vente de votre petite entreprise

La vente d’une petite entreprise est une entreprise complexe qui implique plusieurs considérations. Il peut être nécessaire de faire appel à un courtier, à un comptable et/ou à un avocat. Le bénéfice que vous en tirerez dépendra de la raison de la vente, du moment de la vente, de la solidité de l’exploitation de l’entreprise et de sa structure.

La vente de l’entreprise vous demandera également beaucoup de temps et, une fois l’entreprise vendue, vous devrez déterminer des moyens intelligents de gérer les bénéfices.

1. Raisons de la vente

Vous avez décidé de vendre votre entreprise.

Pourquoi ?

C’est l’une des premières questions qu’un acheteur potentiel vous posera.

Les propriétaires vendent généralement leur entreprise pour l’une des raisons suivantes :

  • Retraite
  • Conflits entre associés
  • Maladie ou décès
  • surmenage
  • Ennui

Certains propriétaires envisagent de vendre l’entreprise lorsqu’elle n’est pas rentable, mais cela peut rendre plus difficile d’attirer des acheteurs. Tenez compte de la capacité de l’entreprise à vendre, de son état de préparation et du moment choisi.

De nombreuses caractéristiques peuvent rendre votre entreprise plus attrayante, notamment :

  • Des bénéfices croissants
  • Des revenus constants
  • Une base de clients solide
  • Un contrat important qui s’étend sur plusieurs années

2. Calendrier de la vente

Préparez la vente le plus tôt possible, de préférence un ou deux ans à l’avance. Cette préparation vous permettra d’améliorer vos documents financiers, la structure de votre entreprise et votre clientèle afin de rendre l’entreprise plus rentable. Ces améliorations faciliteront également la transition pour l’acheteur et assureront le bon fonctionnement de l’entreprise.

3. Évaluation de l’entreprise

Vous devez ensuite déterminer la valeur de votre entreprise afin de vous assurer que son prix n’est ni trop élevé ni trop bas. Trouvez un évaluateur d’entreprise pour obtenir une évaluation. L’évaluateur rédigera une explication détaillée de la valeur de l’entreprise. Ce document apportera de la crédibilité au prix demandé et pourra servir de jauge pour votre prix de vente.

4. Faut-il faire appel à un courtier ?

Vendre l’entreprise vous-même vous permet d’économiser de l’argent et d’éviter de payer la commission d’un courtier. C’est également la meilleure solution lorsque la vente est destinée à un membre de la famille ou à un employé actuel en qui vous avez confiance.

Dans d’autres circonstances, un courtier peut vous aider à libérer du temps pour que vous puissiez continuer à faire fonctionner l’entreprise, ou à garder la vente discrète et à obtenir le prix le plus élevé (car le courtier voudra maximiser sa commission). Discutez des attentes et des annonces avec le courtier et maintenez une communication constante.1

5. Préparation des documents

Rassemblez vos états financiers et vos déclarations fiscales remontant à trois ou quatre ans et examinez-les avec un comptable. De plus, dressez une liste des équipements qui sont vendus avec l’entreprise.

Créez également une liste de contacts liés aux transactions de vente et aux fournitures, et récupérez tous les documents pertinents tels que votre bail actuel. Faites des copies de ces documents pour les distribuer aux acheteurs potentiels financièrement qualifiés.

Votre dossier d’information doit également contenir un résumé décrivant la manière dont l’entreprise est gérée et/ou un manuel d’exploitation à jour.

Vous voudrez également vous assurer que l’entreprise est présentable. Toute partie de l’entreprise ou de l’équipement qui est cassée ou en mauvais état doit être réparée ou remplacée avant la vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.