Les incontournables voyages en Grèce

Avec sa palette unique de bleu et de blanc, constellée d’églises byzantines et de sites archéologiques préservés, de la Thrace au Péloponnèse, face à l’horizon de la mer Égée, la Grèce est la promesse d’une odyssée homérique que la nature n’a pas été oubliée. Pins, myrtes et oliviers embaument les criques translucides des Cyclades, du Dodécanèse et des Sporades. Les dieux ne s’y sont pas trompés d’avoir choisi cette terre pour y bâtir leur Olympe.

48 heures à Athènes, la capitale grecque.

Ça bouge au pied de l’Acropole ! Nouveaux musées, roof-tops aux vue panoramiques, restaurants époustouflant… Au-delà de l’intérêt archéologique, le berceau de la civilisation occidentale révélera sa créativité. Posez un pied à Athènes et vous verrez, la capitale Grèce vous envahit d’énergie comme la lumière de l’Attique, la multitude de terrasses ouvertes quasiment en continu, avec ses bars pointus et restaurants gourmands. Le flot continu à voir par des personnes de toute génération qui flânent dans les rues. Le métissage des architectures où les vestiges de l’Antiquité veillent comme les phares sur la cité moderne avec ses belles maisons néoclassiques, ses édifices ultra-contemporains, ses bâtiments industriels réhabilités et ses immeubles en béton cerclés de balcons.

Les trésors de l’Argolide grecque en un week-end : Mycène, Nauplie, Epidaure

3500 années d’histoire grecque en trois sites majeurs et évocateurs que vous découvrirez lors de votre prochain voyage en Grèce. Mycènes est la cité la plus riche en or d’Homère, Epidaure avec son fameux théâtre et, entre les deux, Nauplie, la plus belle et ravissante ville de Péloponnèse. A une heure et demi d’Athènes, l’Argolide compose trois trésors de la Grèce antique et moderne. On pose ses valises à Nauplie, la ville la plus romantique et raffinée du Péloponnèse qui se situe aux creux du golfe argolique. La première capitale du pays (de 1829 à 1834) donne un charme irrésistible avec ses monuments vénitiens et ottomans, ses ruelles remplies de cafés et tavernes, ses musées passionnants, sa promenade au bord de l’eau. Non loin de là, on révise ses classiques en visitant Mycènes et le célèbre théâtre d’Epidaure, deux sites archéologiques estampillés patrimoine de l’humanité.

L’île grecque galante et oubliée, carnet de voyage à Cythère

Louée par des peintres et les poètes, l’île d’Aphrodite donne une inspiration. Pourtant, moins de personnes y ont mis les pieds. Difficile d’accès et sauvage, elle incarne un mythe et un symbole : l’idéal de beauté des îles grecques. Bijou préservé, elle mérite d’être découverte et respectée pour son authenticité. Se trouve entre la Crète et le Péloponnèse, à la rencontre des mers Égée et Ionienne, son accès n’est pas des plus aisés. Elle est pourtant constituée d’une précieuse escale entre l’Orient et l’Occident pour les Phéniciens qui y sont introduit le culte d’Aphrodite ou, bien plus tard, pour les Vénitiens qui ont gouverné l’île pendant six siècles. L’île s’est littéralement vidée au milieu du XXe siècle, après un certain rayonnement grâce à sa position stratégiques et ses terres fertiles. Dominé par la pauvreté, ses habitants sont partis tenter leur chance ailleurs, en particulier en Australie et en Amérique.

Sur cette page, vous retrouverez aussi des articles intéressantes autour du voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.