Tout savoir sur la vente longue d’une maison

Vous êtes propriétaire d’une maison et souhaitez changer de logement ? La question est donc : est-ce de vendre d’abord puis d’acheter ou d’acheter d’abord et ensuite de vendre ? Une troisième option est possible : les ventes à long terme ! Cela vous donne plus de temps pour mieux gérer vos projets immobiliers. Quelle est la signification exacte des ventes longue ? Examinons les spécificités des ventes immobilières à long terme.

Quelle est la définition d’une vente longue en immobilier ?

Le principe de la vente longue est simple : il permet d’allonger le délai entre la signature d’un compromis de vente et le contrat de vente effectif. Vous pouvez utiliser ce temps pour trouver votre nouvelle propriété, et en même temps vous avez trouvé un acheteur pour votre maison ! Ainsi, vous pouvez faire coïncider la vente de votre propriété !

Le délai typique entre la vente promise et la signature du contrat final est généralement de 3 à 4 mois. Si l’acheteur n’a pas besoin d’un prêt immobilier, ce délai peut être raccourci à 1 mois. Lorsqu’elle dépasse 6 mois, on parle de vente à long terme.

Le compromis de vente a toujours une durée de validité et est inscrit dans le contrat. Les ventes à long terme seront réalisées dans ce délai. Il peut être prolongé si nécessaire : l’avenant doit alors être signé.

Pour vous aider à mener à bien votre démarche immobilière, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel ! Obtenir l’aide d’un agent immobilier peut vous aider à vendre mieux et plus rapidement. Vous pouvez également économiser toutes sortes de problèmes ! Vous pouvez consulter notre Guide des agences immobilières 2021 pour vous aider à choisir.

Comment se passe une vente longue ?

Vous avez trouvé un acheteur pour votre maison, mais n’avez pas encore trouvé votre nouvelle maison, vous décidez donc de faire une vente à long terme pour vous laisser le temps de faire des recherches. Alors comment faire une commande longue ?

La phase de vente s’apparente à la vente continue traditionnelle : elle débute par la signature d’un engagement unilatéral ou d’un compromis de vente. En principe, cette étape est facultative, mais fortement recommandée. Dans le cas des ventes à long terme, c’est presque indispensable ! Lors de la signature de cet avant-contrat, vous déterminerez les conditions de vente, la clause suspensive, et si vous le souhaitez, vous pourrez également demander un acompte… Pour le vendeur, ce document peut garantir le sérieux de l’acheteur.

C’est aussi la date à laquelle vous vous engagez à signer le contrat définitif et donc à proposer des ventes à long terme.

Les deux parties doivent déterminer conjointement la date de signature du contrat de vente effectif. Votre acheteur n’acceptera pas automatiquement les ventes à long terme : vous devez négocier avec lui. Ne signer la transaction finale que 6 mois plus tard embarrassera l’acheteur, surtout s’il a déjà vendu son bien ! Il peut avoir besoin de louer pour une période de temps, de fournir un logement à sa famille, de payer pour le stockage pendant une période de temps plus longue, etc. Par exemple, afin de donner raison à l’acheteur, vous pouvez demander une marge inférieure. De telles ventes à long terme peuvent également apporter une compensation financière aux acheteurs qui acceptent d’attendre.

Pour plus d’articles, visitez nos blogs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.