Un regard complet sur la chirurgie des paupières

La chirurgie des paupières, également connue sous le nom de blépharoplastie, est une intervention qui permet de réparer les problèmes liés à la vision et d’éliminer tout excès de graisse, de muscle et de peau autour des paupières. Bien que l’objectif premier de cette intervention soit d’améliorer le champ visuel, elle a également été utilisée pour améliorer l’apparence en mettant l’accent sur l’esthétique du visage. Selon l’American Society of Plastic Surgeons, la chirurgie des paupières a été considérée comme l’une des 5 principales procédures cosmétiques en 2018, avec plus de 206 000 interventions chirurgicales réalisées chaque année.

Pourquoi est-elle nécessaire ?

Le vieillissement est associé à des changements au niveau des muscles et de la peau. En vieillissant, la peau perd de son élasticité et les muscles soutenant les paupières s’affaiblissent, entraînant ainsi un excès de peau autour de certaines régions des paupières. Selon Thomas Quigley, M.D. de quigleyeye.com, l’accumulation de ces changements sur la paupière inférieure peut provoquer des rides, tandis que sur la paupière supérieure, cela peut altérer la vision. L’affaissement des paupières supérieures peut constituer un problème médical grave en raison de la diminution de l’entrée de la lumière, qui peut à son tour rétrécir le champ visuel et altérer la vision. En tant que tels, ces changements au niveau des yeux peuvent modifier considérablement l’apparence d’une personne et entraîner un regard blasé qui peut affecter l’estime de soi et la confiance en soi de toute personne affectée.

Qui est le bon candidat pour l’opération ?

Les meilleurs candidats à l’opération sont généralement les personnes âgées de plus de 35 ans, en bonne santé, qui n’ont pas d’antécédents médicaux et dont les paupières sont affaissées ou tombantes, ce qui nuit à leur vision.

Avant l’intervention, le médecin et le patient se rencontrent pour discuter de leurs antécédents médicaux et de leurs attentes, et procéder à des examens spécifiques. Ces examens comprennent un examen physique, un examen de la vue et une photographie des paupières.

Si vous souffrez de conditions préexistantes, notamment d’autres pathologies oculaires telles que la cataracte, le glaucome ou le kératocône, vous pourriez ne pas être un bon candidat pour la chirurgie. Les pathologies oculaires telles que la sécheresse ou le glaucome peuvent affecter les résultats de votre chirurgie. Il est essentiel d’informer votre médecin de toute condition avant l’opération pour garantir votre sécurité.

Après la discussion et la réalisation des examens requis, le médecin informera le patient des prochaines étapes. Si l’opération est acceptée, le médecin demandera probablement au patient d’arrêter de prendre des médicaments anticoagulants, d’arrêter de fumer et de se faire raccompagner chez lui après l’intervention.

En quoi consiste la blépharoplastie ?

Cette intervention est généralement réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale ou générale, selon les préférences du chirurgien et le lieu de l’intervention. Le processus sera légèrement différent selon que le patient subit une chirurgie des paupières supérieures, des paupières inférieures ou des deux.

Si l’on opère à la fois les paupières supérieures et les paupières inférieures, l’intervention dure généralement environ deux heures. Pour la chirurgie des paupières supérieures, le médecin marque les lignes et fait une incision à travers celles-ci le long du pli de la paupière en retirant autant d’excès de peau, de muscle et de graisse que possible, puis il suture l’incision. Dans le cas de la chirurgie des paupières inférieures, le médecin pratique une incision sous les cils ou à l’intérieur de la paupière, retire l’excès de graisse, de muscle et de peau, puis referme l’incision avec ou sans points de suture.

Quelles sont les procédures non chirurgicales ?

Certains patients n’aiment pas l’idée d’effectuer une procédure chirurgicale, il existe donc diverses alternatives non chirurgicales.

Ces procédures non chirurgicales comprennent le micro-aiguilletage, les peelings chimiques ou les produits de remplissage injectables. Le micro-needling est une technique connue sous le nom de thérapie d’induction du collagène qui réduit les poches en stimulant la production de collagène par les cellules. Les peelings chimiques contiennent divers ingrédients pour stimuler le rajeunissement de la couche externe de la peau. Enfin, les produits de comblement injectables d’acide hyaluronique sont des solutions temporaires utilisées pour réduire les poches oculaires.

Dans certains cas, les patients ont besoin d’une thérapie combinant des procédures chirurgicales et non chirurgicales. Par exemple, la blépharoplastie des paupières inférieures peut être combinée à des produits de comblement injectables ou à une resuspension du canthal latéral. La blépharoplastie des paupières supérieures est combinée à d’autres procédures cosmétiques telles que le lifting frontal endoscopique.

Quelles sont les nouvelles interventions ?

La blépharoplastie sans lame est une nouvelle technique qui consiste à retirer l’excès de peau à l’aide d’un stylet spécial à la place du bistouri. Des études récentes ont montré qu’il y avait moins d’hématomes et de saignements et que le temps de récupération était plus court chez les patients ayant subi cette intervention que chez ceux ayant subi une blépharoplastie classique. En outre, cette nouvelle méthode est plus sûre et plus rentable que les approches traditionnelles.

La blépharoplastie au laser CO2 est une autre intervention qui peut être réalisée à la place d’une blépharoplastie traditionnelle. Cette procédure utilise un laser au lieu d’un scalpel pour marquer les lignes d’incision autour des paupières. Le faisceau laser scelle les vaisseaux sanguins et les tissus lymphatiques, ce qui permet de réduire les saignements et les gonflements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.